Henri DEMARQUETTE et Vincent WARNIER

Le 11/08/2010 à 21h00 Église Sainte-Croix Tarif : 26 € Tarif réduit (*):  €

Programme

Henri DEMARQUETTE

et

Vincent WARNIER

 

 

Violoncelle et orgue

 

Henri DEMARQUETTE

 

« Musicien passionné et personnalité aux facettes multiples, Henri Demarquette joue du violoncelle comme on embrase une forêt profonde; pas un de ses coups d’archet ne laisse indifférent car il réveille l’inconscient de la musique » O. Bellamy (Le Monde de la Musique).

Henri Demarquette, né en 1970, entre à 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il étudie avec Philippe Muller et Maurice Gendron. Titulaire d’un Premier Prix à l’unanimité, il travaille également avec Pierre Fournier et Paul Tortelier, puis, avec Janos Starker à Bloomington aux Etats-Unis.

Familier de la scène dès l’âge de 14 ans, il débute à 17 ans par un récital au Théâtre du Châtelet et une émission télévisée enregistrée par France 3 avec la pianiste Hélène Grimaud. Il est aussitôt remarqué par Lord Yehudi Menuhin qui l’invite à jouer sous sa direction le Concerto de Dvorak à Prague et à Paris.

Depuis, sa carrière prend un essor international qui le conduit dans de nombreuses capitales accompagné des plus grands orchestres français ou étrangers comme récemment l’Orchestre National de France, le London Philharmonic, l’Ensemble Orchestral de Paris, le Tokyo Symphony, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, le Symphonia Varsovia, la Neue Philharmonie Westphalen, et en compagnie de ses partenaires pianistes privilégiés Brigitte Engerer, Andrei Korobeinikov, Giovanni Bellucci et Michel Dalberto.

Henri Demarquette rejoint récemment le Label Warner Classics et y grave son premier disque Invitation au voyage, florilège de pièces de musique française en compagnie de Brigitte Engerer Choc du monde de la musique, suivi des 3 sonates de J.Brahms avec Michel Dalberto, également Choc du monde de la musique, RTL d’OR, et ffff de Télérama.

Au cours de la saison 2008-2009 il se produira avec l’orchestre National de France (GREIF), à Bratislava avec l’ensemble Orchestral de Paris, à Riga avec le Sinfonietta Riga (Hayth), à Genève, au Printemps des arts de Monte Carlo, au théâtre d’Aix en Provence ; il sera l’invité notamment des festivals de St Riquier, la Grange de Meslay, les Arcs.

Esprit curieux, Henri Demarquette aborde régulièrement la musique contemporaine, et se plaît à défendre des oeuvres rares. Il travaille en étroite collaboration avec les grands compositeurs actuels et suscite la composition d’œuvres de Olivier Greif (concerto Durch Adams Fall), Pascal Zavaro (concerto), Eric Tanguy (Nocturne), Florentine Mulsant (sonate), Alexandre Gasparov (Nocturne). Son interprétation du concerto Tout un monde lointain de Henri Dutilleux avec l’Akademisches Orkester de Mannheim dirigé par Frédéric Chaslin à donné lieu à un film réalisé par France Europe Média, soutenu par le fonds d’action SACEM et diffusé sur la chaîne Mezzo.

Cette ouverture d’esprit se reflète dans une discographie éclectique, couronnée de nombreuses distinctions en France et à l’étranger parmi laquelle se trouvent:

– Les 3 sonates de J.Brahms avec Michel Dalberto (Warner Classics).
– Invitation au voyage, oeuvres de Fauré, Debussy, Massenet, Duparc, Ravel, Poulenc avec Brigitte Engerer (Warner Classics),
– L’intégrale des sonates de L.v. Beethoven avec Michel Dalberto en DVD (Armide),
– L’intégrale de l’œuvre de F. Chopin avec Brigitte Engerer (Intrada),
– Les 6 Suites pour violoncelle seul de J.S.Bach (collection du Festival d’Auvers sur Oise),
– Les deux concertos de J. Haydn avec l’orchestre de chambre de Toulouse (Verany),
– La Légende de Jean Cras avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg (Timpani),
– L’intégrale de l’œuvre pour violoncelle et piano de James Mac Millan avec le pianiste Graham Scott (Deux-elles),
– La sonate pour violoncelle seul de Florentine Mulsant (Ar.re-se),

Henri Demarquette a reçu de l’académie des Beaux Arts le Prix de la Fondation Simone et Cino del Duca.

Il joue un violoncelle du luthier italien Goffredo Cappa de 1697 et un archet de Persois de 1820.

 

Vincent WARNIER

 

Au sein d’une jeune génération d’organistes français particulièrement brillante, Vincent Warnier s’impose comme un chef de file incontesté. Il mène une double carrière d’organiste liturgique, à la prestigieuse tribune de Saint-Étienne-du-Mont, à Paris, et de concertiste à la renommée internationale.

Ses études musicales au Conservatoire national de région de Strasbourg puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris se concluent par une moisson de premiers prix. Il a pour maîtres notamment André Stricker, Daniel Roth, Michel Chapuis et Marie-Claire Alain. Il se distingue sur le plan international en remportant le premier grand prix d’interprétation du Concours international de Chartres en 1992. Une carrière remarquable s’ouvre dès lors à lui : il est invité par les tribunes et les festivals les plus renommés, en France comme à l’étranger, jusqu’en Amérique latine. La critique internationale reconnaît en lui un artiste sensible et engagé, doté d’une technique infaillible. Professeur agrégé de musicologie, il s’appuie sur des travaux de recherche rigoureux pour mûrir ses interprétations.

En décembre 1996, Vincent Warnier est nommé organiste titulaire du grand orgue de Saint-Étienne-du-Mont à Paris, tribune mondialement connue où ses prédécesseurs furent Maurice et Marie-Madeleine Duruflé. L’année suivante, on lui confie le grand Théodore Jacquot de la cathédrale Notre-Dame de Verdun.

Si la carrière de récitaliste occupe le premier plan de son activité musicale, Vincent Warnier aime également associer l’orgue à des formations de musique de chambre (aux côtés de solistes tels que les trompettistes Thierry Caens et David Guerrier ou le pianiste Alexandre Tharaud). Invité par des orchestres majeurs, il s’est constitué un imposant répertoire concertant, abordant les époques les plus variées avec un égal bonheur : concertos baroques (J.S. Bach, Haendel), classiques (C.P.E. Bach, Mozart), romantiques (Saint-Saëns, Guilmant) mais aussi œuvres plus rares (symphonies concertantes de Jongen et Copland, concertos de Dupré), en compagnie de chefs prestigieux (Evgueni Svetlanov, Emmanuel Krivine, James Conlon,…) et sur les grandes scènes internationales (Paris, Lyon, Marseille, Stockholm, Leipzig, Berlin, Masevaux,…).

Témoin de la création de son temps, Vincent Warnier prête son concours à l’audition de nombreuses œuvres nouvelles (Marcel Landowski, Jacques Charpentier, Éric Tanguy, Jacques Chailley, Jacques Lenot,…).

Riche et éclectique, sa discographie comprend près d’une vingtaine de titres ; elle est régulièrement saluée par une critique enthousiaste. Ses disques consacrés à J.S. Bach, Franck et Langlais ont obtenu à plusieurs reprises les plus hautes récompenses des revues spécialisées. Son premier disque publié chez Intrada, panorama de l’orgue français de Duruflé à Escaich, a lui aussi été très remarqué (Diapason d’or, recommandé par Répertoire, **** du Monde de la Musique).

Improvisateur distingué, Vincent Warnier compose également pour diverses formations. Perpétuant la tradition française des organistes compositeurs, il répond aux commandes de grandes manifestations musicales tel le Festival international de Masevaux, où la création en 1998 de son Laudate Dominum pour chœur, ensemble instrumental et deux orgues fut particulièrement remarquée.

Depuis sa création en 2003-2004, Vincent Warnier est directeur artistique du Festival de musique de Saint-Étienne-du-Mont.

 

PROGRAMME

Johann Sebastian BACH

1685-1750

 

1ère Sonate pour violoncelle et clavier

1ère Suite pour violoncelle seul

2ème Sonate pour violoncelle et clavier

Prélude et fugue en mi mineur BWV 548 pour orgue

3ème sonate pour violoncelle et clavier.

Présentation

J.S. Bach
Violoncelle et orgue

(*) Sur présentation d'un justificatif.