Nicolas BUCHER

Le 31/07/2011 à 19h00 Église Sainte-Croix Tarif : Gratuit

Programme

Nicolas BUCHER

Nicolas Bucher débute l’orgue à Arras puis au Conservatoire National de Région de Lille, dans la classe de Jean Boyer et Aude Heurtematte. Il poursuit ensuite ses études musicales auprès de Jean Ferrard, au Conservatoire Royal de Bruxelles où il obtient les Premiers Prix d’orgue, d’écriture et d’histoire de la musique. En 1997, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon, où il retrouve Jean Boyer. Il obtient le diplôme national d’études supérieures musicales en juin 2000.

Finaliste du concours international d’orgue Xavier Darasse de Toulouse consacré à la musique renaissance et baroque espagnoles (1998), il reçoit le second prix au concours international d’orgue de Musashino-Tokyo (octobre 2000).

Organiste successivement à Lens, Marcq-en-Barœul et Lyon (cathédrale Saint-Jean), Nicolas Bucher a succédé, en 2002, à Michel Chapuis à la prestigieuse tribune de Saint-Séverin à Paris. Professeur d’orgue dans plusieurs écoles de musique, il oriente ensuite sa carrière vers la direction. Titulaire du certificat d’aptitude aux fonctions de directeur de conservatoire, Nicolas Bucher a dirigé le Conservatoire à rayonnement départemental d’Arras de 2005 à 2007. En septembre 2007, il devient directeur des études musicales au CNSMD de Lyon.

Fondateur et directeur artistique de l’ensemble Les Résonances, il consacre la majeure partie de sa vie artistique à la musique d’orgue et la musique vocale des XVIIe et XVIIIe siècle, ainsi qu’à la musique contemporaine. Dans le domaine de la direction d’orchestre, qu’il a étudié avec François-Xavier Bilger et Alexandre Myrat, il développe une activité principalement centrée autour du répertoire lyrique. Depuis septembre 2010, il est, avec Fredrik Schwenk, directeur artistique d’Opus XXI, académie franco-allemande de musique de chambre contemporaine.

Programme

Félix MENDELSSOHN (1809-1847)  :  Quatre esquisses pour le piano pédalier

Johann Sebastian BACH (1685-1750)  :  5° sonate en trio, Partita sur le choral Sei gegrüsset, Jesu Gütig, Prélude et Fugue en sol majeur, BWV 541

(*) Sur présentation d'un justificatif.