Stéphane MOTTOUL, premier prix d'improvisation DUDELANGE-LUXEMBOURG

Le 01/01/1970 à 01h00 Cathédrale Saint-Vincent Tarif : 5 € Tarif réduit (*): 5 €

Programme

Johann Sebastian BACH

1685-1750

Prélude et Fugue en sol majeur BWV 541

 

Stéphane MOTTOUL

Partita improvisée sur un choral luthérien 

 

Johann Sebastian BACH 

Concerto en ré mineur d’après Vivaldi BWV 552

 

Stéphane MOTTOUL

Sonate en trio improvisée dans le style baroque allemand

Andante improvisé dans le style romantique allemand. 

 

Felix MENDELSSOHN

1809-1847

Allegretto extrait de la 4eme sonate pour Orgue

 

Robert SCHUMANN

1810-1856

Etude en forme de canon numéro 5

 

Stéphane MOTTOUL

Final improvisé dans le style romantique Allemand.

Présentation

Né en 1990, en Belgique, Stéphane Mottoul commence ses études supérieures d‘orgues à Namur, à l’Institut Supérieur de Musique et de pédagogie, dans la classe de Benoit Mernier.

 

Avide d’appréhender d’autres milieux musicaux, il se rendit à Paris pour découvrir l’art de l’improvisation avec Pierre Pincemaille, au Conservatoire de Saint-Maur les Fossés et au Conservatoire de  Reims avec Pierre Méa.

 

Il poursuit ensuite sa formation en Allemagne à la « Staatliche Hochschule für Musik und Darstellende Kunst » de Stuttgart où il élargit ses connaissances avec Ludger Lohmann, David Franke, et Hubert Moßburger. Il est également reçu au « Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Paris » pour travailler avec des personnalités du monde musical : Thierry Escaich, Laszlo Fassang, Jean François Zygel…

 

Il est sélectionné en 2012 pour représenter son instrument dans le cadre de la RTBF avec l‘émission « Ma terre : Ors et trésors de la musique ».  Il est de plus nommé organiste boursier en résidence sur l‘orgue Loret-Thomas en l‘église du Finistère à Bruxelles pour l‘année 2013.

 

En 2015, il remporte le concours international d‘orgue de Dudelange au Luxembourg avec le premier prix, et prix du public en improvisation, ainsi que le troisième prix d‘interprétation. Il reçoit par la suite en 2016 le prix « Hubert Schoonbroodt » récompensant un jeune organiste prometteur. 

 

Il se produit en Belgique comme à l‘étranger  en tant que soliste, chambriste ou encore avec orchestre.

 

L‘improvisation tient aussi une place conséquente dans ses activités, discipline qu‘il souhaite développer sous toutes ses formes , tant dans la paraphrase de style, que l‘accompagnements de films muets.

(*) Sur présentation d'un justificatif.