Michel BOURCIER, titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Nantes, professeur au conservatoire

Michel BOURCIER

Au sortir de ses études musicales effectuées aux conservatoires de Nantes, Angers et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Danse de Paris, Michel BOURCIER oriente ses activités dans les directions multiples de l’interprétation, l’analyse musicale, la pédagogie (orgue et analyse musicale), la liturgie et aujourd’hui la direction d’ensemble.

Michel Bourcier est nommé en 2007 titulaire des orgues de la cathédrale de Nantes. Il est professeur d’orgue au Conservatoire de Nantes. Il a enseigné aux académies d’été de Saint-Dié et de Dieppe.

Il aime se produire tant en récital qu’avec des chœurs ou des solistes. Intéressé par tous les répertoires, son attrait pour la musique d’aujourd’hui l’a amené à collaborer avec plusieurs compositeurs. Il a joué ou donné en création des œuvres de Jacques Lenot, Christophe Looten, Valéry Aubertin, et a notamment participé au premier enregistrement de l’œuvre d’orgue de ce dernier (avec Pierre Farago, Marie-Ange et Éric Lebrun) qui a été distingué par la presse musicale. Il a été le premier interprète de l’œuvre d’orgue de Jean-Louis Florentz et a créé ses deux premiers ouvrages : Les Laudes et Debout sur le soleil, dont il est le dédicataire. La volumineuse étude qu’il a écrite sur les œuvres d’orgue de ce compositeur (Jean-Louis Florentz et l’orgue) est en instance d’édition. Il est régulièrement sollicité par des organistes français ou étrangers pour les conseiller sur ce répertoire (Conservatoire Supérieur de Lyon, Conservatoire de Paris, Académie Sibelius de Helsinki).

Parallèlement à sa carrière d’organiste, il fonde collégialement en 2004 l’Ensemble Utopik, ensemble instrumental à géométrie variable qu’il dirige et dont la vocation est la diffusion du répertoire des XX° et XXI° siècles. Au sein de cet ensemble, il assure volontiers le rôle de médiateur pour mieux faire découvrir la musique d’aujourd’hui aux publics les plus divers.

Programme

Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Toccata, Adagio et Fugue en ut majeur BWV 564

Jehan ALAIN (1911-1940)
Variations sur un thème de Clément Jannequin

Bernardo STORACE (1637 – 1707)
Ciaccona, extraite de Selva di varie compositioni d’intavolatura per cimbalo ed organo, Venezia, 1664

Petr EBEN (1929-2007)
Moto ostinato, extrait de Musica Dominicalis (1959)

Carl Philipp Emanuel BACH (1714-1788)
Sonate en sol mineur Wq 70/6, H 87
Allegro moderato – Adagio – Allegro

Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Passacaille et Fugue en ut mineur BWV 582

Le 04/08/2019 à 19h30 Cathédrale Saint-Vincent Tarif unique (placement libre) : 5€
Gratuit pour les moins de 18 ans